Rechercher

Le Lâcher prise, court métrage qui nous apprend à embrasser la vie

Dernière mise à jour : 13 oct. 2020


Ce court-métrage nous raconte l’histoire de Dechen, un moine bouddhiste tibétain qui s’entraîne et qui a une grande passion pour le jardinage.

Dans la vidéo, il plante une fleur, l’observe et en prend soin comme la prunelle de ses yeux.

Au moment où il porte la magnifique fleur à l’intérieur du temple, elle commence à faner, ce qui suscite incompréhension et chagrin chez le moine.


Heureusement, Dechen réussit à comprendre qu’éliminer son besoin de contrôle sur cette fleur lui permet de retrouver de la vigueur.

À la place d’une fleur, nous pouvons parler d’un projet de vie, d’une personne comme notre conjoint ou un enfant, de nos sentiments, de nos émotions ou de notre capacité de profiter de la vie.


Pour embrasser la vie, nous devons nous défaire des chaînes qui emprisonnent les hasards car si nous affirmons tout avoir sous contrôle, nous oublions ce qui relève de la flexibilité et de l’innovation. Il est impossible de tout attacher, encore et encore. Il est impossible de tout contrôler. Le faire suppose d’aller à l’encontre de la nature.

Nous ne pouvons pas tout contrôler et nous finissons par commettre des excès à cause de la peur et de l’incertitude.

Il s’agit en soi de lâcher les limites que nous nous auto-imposons et de flexibiliser nos pensées.


Nous adorons contrôler plutôt que lâcher le contrôle. Nous vivons avec l’intention de gérer chaque détail, nous prétendons que les choses fonctionnent comme nous le pensons et nous essayons d’embrigader les événements.

Mais voici la vérité : même si nous affirmons que nos projets marchent bien, nous devons être conscients que nous ne pouvons pas être sûrs à 100% que ce que nous faisons ou ce que nous décidons fonctionnera.

Source Lâcher prise : nospensees.fr

22 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout